mercredi 13 décembre 2017

Antarctique!!!

Ça y est, on y est! Des années qu'on en rêve, des mois de préparation, des dernières semaines chargées avec toute la logistique... 600 milles en 4 jours de
navigation pour traverser le Drake, conditions météorologiques correctes avec max 35 noeuds de vent et comme seuls compagnons les albatros et pétrels... Et lundi 11
décembre au matin, sous la neige et accompagnés de baleines et d'icebergs nous découvrons avec émotion le continent blanc. La neige, la glace recouvre tout et le
soleil qui nous a boudé depuis quelques jours apparaît alors que nous mouillons entre les îles Eta et Omega de l'archipel Melchior. Quelle joie d'être arrivés, et
malgré la fatigue on ne résiste pas à une bataille de boules de neige. Les filles sont heureuses de pouvoir se défouler un peu après cette traversée du Drake. Nous
avions initialement prévu de faire escale un peu plus au nord aux Shetlands du Sud mais un fort coup de vent d'Est en arrivant sur la pointe ouest de l'île Livingston
nous a contraint à poursuivre jusqu'en péninsule. Après une bonne et nécessaire douche, un repas copieux et surtout une nuit de sommeil complète, nous sommes allés
saluer la colonie de phoques crabier à quelques mètres de Libertaire ce matin puis après la sieste, nous avons visité sous un magnifique ciel bleu la base argentine
Melchior actuellement inhabitée. On a encore du mal à croire en la réalité de toute la beauté des paysages sous nos yeux... On a 3 mois pour s'y habituer!
Pas évident
non plus d'expliquer à Nina et Diane qu'il fait jour la nuit, que c'est l'été mais qu'il neige...

vendredi 10 novembre 2017

Beaver Island

Nous quittons le mouillage de Dunbar le vendredi 19 octobre au matin pour mouiller quelques milles à l'Ouest à Death Cove devant la colonie de manchots papous. Dans l'après midi, nous gagnons l'île de West Point qui offre une balade sympathique vers les colonies d'albatros et de manchots rockhoppers. Au retour nous nous arrêtons chez Jackie et Alan qui nous invitent pour le thé avec un choix important de pâtisseries (les restes non engloutis par les quelques 70 passagers du cruise ship du matin). En effet, si certaines fermes vivent de leur production de laine, d'autres où vivent d'importantes colonies animales se tournent vers le tourisme maritime.
Le lendemain, nous levons l'ancre à l'aube pour profiter du courant favorable et pacourir les 40 milles qui nous séparent de Beaver Island, l'île la plus occidentale des Malouines. Nous arrivons en début d'après midi pour nous amarrer avec une pointe d'émotion au ponton de Jerôme Poncet à qui appartient l'île. Pour ceux qui l'ignorent encore, Jérôme (avec son ami Gerard Janichon) est à l'origine du voyage légendaire du voilier Damien qui a parcouru le monde pendant 5 ans au début des années 1970. Il a ensuite hiverné en Antarctique avec sa femme Sally à bord de Damien 2 puis s'est établi en famille à Beaver Island en reprenant une ferme d'élevage de moutons tout en continuant d'entreprendre chaque année des navigations en Antarctique et Georgie du Sud dans le cadre de missions scientifiques et surtout cinématographiques. Jérôme est une bible concernant les régions polaires et pendant 2 semaines il partage avec nous ses connaissances sur l'histoire, la faune, la flore, la navigation antarctiques et sub-antarctiques.
Nous apprenons également à égorger, vider, découper les moutons et à cuisiner leur viande de toutes les façons (merguez, fondue, poêle, pâté...), Jérôme nous offre même un mouton entier avec lequel nous préparons de nouvelles conserves pour l'Antarctique. Jérôme partage également ses rennes, oies qu'il chasse sur son île, sa pêche (poissons, moules, centollons) et sa fameuse salade de pissenlits. Nous sommes aussi invités à bord de Golden Fleece, un de ses voilier, et partons pour la journée observer les guanacos à Statts Island. Le soleil brille, l'eau est turquoise et la plage de sable blanc à l'abri du vent nous invite à la baignade et même si l'eau dépasse à peine les 6 degrés Perrine et Nina ne résistent pas!
Jérôme nous laisse également utiliser son atelier et profiter de l'électricité fournie par des panneaux solaires et son éolienne, Damien construit et met en place un nouveau portique arrière pour pouvoir remonter l'annexe plus rapidement, pendant que les filles jouent au foot avec les deux petits rennes domestiqués.
L'île permet d'agréables promenades, Nina et Diane s'amusent à compter les renards et nombreux oiseaux qu'elles ont aperçus!
Pour une fois on est ravi de rester "bloqué" ici par la météo tant l'accueil est chaleureux! Mais il faut bien regagner Puerto Williams, décembre va vite arriver et il nous reste encore quelques préparatifs avant l'Antarctique. Une bonne fenêtre météo se présente le lundi 6 novembre et nous permet de regagner Puerto Williams en 2 jours et demi au portant sous le soleil avec quelques heures de moteur.
On est déja un peu nostalgique de notre séjour aux Malouines et de ces rencontres enrichissantes! C'est sûr on reviendra...

conseils de lecture :
Damien autour du monde, G.Janichon
Le Grand Hiver, S.Poncet
et pour les enfants : Antarctic Encouter : destination South Georgia, S.Poncet



Le reste des photos sur notre page Facebook, connexion limitée oblige...